Le réveil est aussi fabuleux, nous repartons en direction de la petite commune de l’île, en passant par une plage de sable blanc qui nous ferait oublier que l’eau transparente qui la caresse n’est pas aussi chaude que celle de Polynésie. Mais cela n’empêche pas les raideurs les plus courageux de piquer une tête quelques minutes… De retour au village, au-dessus du vieux et minuscule port, nous sommes accueillis par les villageois dans l’école. Le nombre d’élèves qui étudient dans cette grande maison ne dépasse pas les 20 enfants, mais ils bénéficient d’un équipement idéal, de quoi motiver les parents à rester le plus longtemps possible sur cette île isolée. L’école étant vide en août, elle nous sert d’hôtel pour une nuit. Grande soirée et tri des photos.