Un jury photo est organisé ce matin par une voiture de l’organisation partie la veille dans la nuit. Les raideurs arriveront ce soir sur cette autre étape mythique du paris-Cap Nord : Hamningberg (on l’appelle « le bout du monde »). C’est un autre bout de l’Europe, encore plus isolé, que l’on découvre après 3kms d’une route qui traverse des rochers uniques, semblables à de la lave mais pourtant non issus de volcans.

Hamningberg est un ancien port de pêche, Philippe a eu le bonheur de réaliser un reportage sur l’histoire de ce village durant un hiver pour l’émission « Faut pas rêver » de France 3. Il y a cent ans, plus de 400 minuscules bateaux étaient là dans cette petite baie. Aujourd’hui il n’en reste plus que 4 ou 5, mais les maisons sont les mêmes, colorées et toutes petites, séparées par un chemin d’herbe et de pierre. Et un peu plus loin, derrière une petite colline, juste avant le lieu de notre campement, des pierres blanches sont alignées face à la mer. Ces pierres taillées et gravées regardent l’Océan. Certaines sont penchées, d’autres illisibles, mais ce lieu de repos est magnifique, ses occupants peuvent être sereins car leur cimetière est juste après le bout du « bout de la route »…

Ce soir, résultats du jury de ce matin puis couchage au bord de l’Océan, après un repas réalisé en compagnie d’un étonnant habitant du village (un renard très peu farouche), avec au menu le fameux « king crabe », un goût unique !